Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales
Mercredi 17 septembre 2014
Vous êtes ici : Bienvenue au Pecq |  Histoire |  Du blason au logo | 
Les armoiries de la ville du Pecq datent de 1898

Blason du Pecq D'argent à l'orme de sinople issant de cinq flammes ondoyantes de gueules mouvant de la pointe, au chef d'azur chargé d'une barque d'or contournée à la voile d'argent.
L'écu est sommé d'une couronne murale à trois tours crénelées et flanqué à senestre d'une branche de vigne et à dextre d'une branche de chêne, au naturel, réunies sous l'écu par une banderole portant la devise : "Alpicum in Pago".

La première citation d'Alpicum d'où cette devise fut tirée se trouve en "La Vie de Saint-Erembert" écrite par l'évêque de Toulouse, mort vers 671. "Alpicum in Pago Pinsciacensis" ( Alpicum : Petites Alpes ou Aupec, in pago : en pays, pinsciacensis : pincerais). Le Pincerais composait la partie de l'Isle-de-France située sur la rive gauche de la Seine jusqu'à Mantes, avec comme capitale Poissy.

La barque rappelle l'ancien nom du Pecq : Port Aupec, et sa vocation de port fluvial. L'orme figure en souvenir des plantations d'ormes effectuées vers 1610-1620 par Sully, surintendant des finances d'Henri IV. L'un de ces ormes, planté sur la rive droite près de l'ancien pont de bois, fut foudroyé en 1902 et alors vénéré par la population. Un nouvel orme a été planté à cet emplacement le 16 novembre 1991, à l'occasion du 350e anniversaire de la mort de Sully.

Les deux branches de chêne et de vigne rappellent les bois alentours et les coteaux sur lesquels les moines de Saint-Wandrille cultivaient les vignes.

 
Nous contacter par courriel Mentions légales | Crédits | Webmestre Territo / eZPublish © Inovagora
Xhtml 1.0 | CSS