Eau décarbonatée : Suez répond à vos questions

Depuis le 1er juillet 2019, les 250 000 Franciliens alimentés en eau potable par l’usine du Pecq-Croissy, bénéficient d’une eau douce grâce à la mise en place d’une unité adoucissement collectif.

Suez fait le point sur les questions que vous vous posez :

Dois-je encore m’équiper d’un adoucisseur individuel ?
Techniquement vous pouvez renoncer à ce type de dépense car l’adoucissement de l’eau sera réalisé, collectivement et en amont, à l’usine de production d’eau potable du Pecq-Croissy. Le niveau d’adoucissement sera du même ordre que celui obtenu avec un adoucisseur.

Que faire de mon adoucisseur ?
Soit vous décidez de débrancher définitivement votre installation, surtout si celle-ci est vieillissante. Soit vous souhaitez la conserver pour un gain additionnel sur l’abattement de la
dureté : dans ce cas, il sera indispensable de faire évoluer le réglage du matériel pour vous prémunir de tout risque de dégradation de la qualité (eau trop adoucie) et des appareils. Il sera nécessaire de suivre scrupuleusement les conseils et indications techniques contenus dans les notices des fabricants d’équipement d’adoucissement individuel.
Les modifications principales portent sur :
– la correction de débit du by-pass de l’adoucisseur pour maintenir une dureté cible entre 10° f et 15° f dans le réseau domestique,
– la baisse de la fréquence de recharge en sel de régénération car l’adoucisseur aura environ 2 fois moins de calcaire à enlever.

Si vous réalisez, chez vous, un test de dureté de l’eau par « bandelette », sachez que celui-ci comprend non seulement le calcium mais aussi le magnésium, ce qui peut expliquer des écarts de valeur. Globalement il est recommandé de ne pas régler vos équipements domestiques d’adoucissement de l’eau en dessous de 10° f de dureté calcique, une cible à 15° f étant souvent recommandée. Par ailleurs, il est également conseillé de poursuivre l’application stricte des consignes des fabricants d’équipements (carafes filtrantes par exemple) afin d’éviter tout risque bactériologique : remplacement régulier des filtres, nettoyage fréquent de l’appareil, etc.

Que faire de mes appareils électro-ménagers ?
Pour votre lave-vaisselle, nous vous conseillons de poursuivre le remplissage en sel, mais la fréquence sera fortement diminuée.

En quoi consiste le changement de qualité de l’eau lié à l’adoucissement ?
L’eau adoucie reste bien sûr totalement potable : équilibrée (c’est une obligation réglementaire), elle garde suffisamment d’éléments minéraux nécessaires à la santé tels que le calcium et le magnésium. Les minéraux éliminés sont le calcium à 50 % et le bicarbonate à 25 %. Seul le sodium verra sa concentration augmentée, passant à environ 55 mg/L et restant bien inférieure à la limite réglementaire fixée à 200 mg/L. Le sodium, contrairement au calcium, n’a aucune incidence sur la formation de tartre.
Cette augmentation de la quantité de sodium dans l’eau est cependant à prendre en compte par les personnes soumises à un régime hyposodé strict.

Pour toute question spécifique sur l’adoucissement collectif : les conseillers de SUEZ sont à votre écoute du lundi au vendredi de 9h30 à 19h au 01 80 77 19 03.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×